.

A LIRE ABSOLUMENT!

 

    Obtenir rapidement et définitivement l'ensemble du système respiratoire ainsi qu'une parfaite santé physique et émotionnelle.

     Si nous sommes de "faibles respireurs", certains nerfs enfouis dans nos poumons ne seront pas stimulés. Seule une respiration profonde et contrôlée pourra stimuler ces nerfs. Cette action provoquera une rétroaction, partant des poumons vers le centre respiratoire, porte le nom sanskrit "PRANAYAMA".

     Dans le corps humain, le sang circule dans les artères transportant partout l'oxygène ainsi que les éléments nécessaires. Il est bien aisé de comprendre ce qui se passera si le flot sanguin ne transporte pas suffisamment d'éléments nutritifs vers les organes vitaux: une totale dénutrition! Et c'est ce qui arrive avec les "respireurs superficiels" (nous à 95%).

     J'ai eu l'honneur il y a quelques années de travailler en collaboration avec le Dr. Paul Johnson de l'Université d'Oxford. Les travaux qu'il a effectués sur mes "activités respiratoires", ont montré que depuis plus de 30 ans, je pratique et enseigne la "cohérence cardiaque", dont tout le monde parle aujourd'hui.

     Au cours de toutes ces années de voyages et d'enseignement, j'ai toujours insisté sur le fait, pour que la respiration soit pleinement efficace pour notre système, il fallait que les respirations soient les plus lentes et les plus profondes possible lors des pratiques. Une fois que la respiration est maîtrisée, il n'est plus besoin de se soucier de la façon dont on respirer. Vous respirerez en accord avec la situation dans laquelle vous vous trouvez. La plupart du temps, votre respiration sera très légère. en faisant des efforts physiques, la respiration augmentera d'intensité. En millieu pollué, votre respiration sera pratiquement suspendue sans que vous ayez à vous en préocuper. Votre cerveau est capable de détecter un air pollué même s'il n'y aucune odeur, et c'est lui qui dictera à votre système respiratoire la façon dont il doit se comporter.

     Il ne se passe pas un jour sans que j'effectue une bonne série de respirations lentes et profondes, tout simplement parce que j'accompagne mes élèves lors de leurs pratiques "d"expansion thoracique"... le véritable résultat de ces respirations profondes, faites régulièrement au cours de ces trente dernières années, a été révélé par les travaux du Dr. Paul Johnson. Pour cela, il m'a appliqué un moniteur sur le devant de la cage thoracique pendant 24 heures. Au bout de ce laps de temps, il a décidé de refaire l'expérience car les résultats semblaient faux, voire farfelus... 24 heures après, il se rendait à l'évidence que lors de mon sommeil, je respirais 2 fois par minute pendant des périodes pouvant aller jusqu'à 19 minutes... de très lentes inspirations et de très lentes expirations.

     Je me suis alors penché de façon différente sur les exercices que j'enseigne depuis les 30 dernières années, et j'ai pu en extraire quelques-uns. Ces exercices choisis ont un effet remarquable et immédiat sur la cohérence cardiaque; je les ai baptisés "The Big Six". Cet ensemble a une action directe sur les trois parties de la cage thoracique: abdominale, médiane et claviculaire. C'est l'expansion de la cage thoracique qui permet d'ouvrir les alvéoles pulmonaires qui ne pouvaient s'épanouir que grâce à cette ouverture des côtes. C'est lorsque les poumons peuvent avoir leur maximum d'expansion, que le coeur peut retrouver sa fonction de pompe d'une façon compète. Et c'est ainsi que l'oxygène et les nutriments bénéfiques contenus dans l'air respiré peuvent circuler dans le sang et nourrir tout l'organisme, et en particulier le cerveau. C'est le cerveau, tel un ordinateur, qui commande notre organisme. De tous les organes, c'est le cerveau qui demande le plus d'oxygène. Il est donc aisé de comprendre que si l'apport en oxygène n'est pas suffisant, le cerveau ne réagira pas de façon positive.

     Les personnes qui respirent trop superficiellement ont tendance à ne pas respirer correctement pendant leur sommeil. Leurs ronflements soudains, ô combien sonnores et désagréables pour le conjoint, traduisent une apnée du sommeil. Le fait de ne pas respirer pendant des instants pouvant aller de 10 secondes à plus peut entraîner des conséquences désastreuses. L'apnée est un état dans lequel on cesse complètement de respirer. Cela peut se répéter des centaines de fois par nuit. 5% des femmes et 15% des hommes âgés de 30 à 60 ans sont victimes d'apnée du sommeil.

C'est au cours de la nuit, qu'un cerveau mal irrigué créera des affections cardio-vasculaires, ainsi que le diabète. Si vous avez des diabétiques autour de vous, interrogez-les... au moins 80%, voire plus, d'entre-eux souffrent d'apnée du sommeil.

C'est en rééduquant le système respiratoire pendant la période de veille, qu'on pourra de débarasser de l'apnée du sommeil. Et ainsi on pourra prévenir, voire soulager, ces affections cardio-vasculaires.

NOURRISSONS, OXYGENONS NOTRE CERVEAU CORRECTEMENT! IL NOUS LE RENDRA AU CENTUPLE!

Info Contact: dominiquelonchant@ymail.com
Dominique Lonchant